Reprise des soins

4 conseils pour mieux vivre le confinement

Mars 2020.

1 - Prévenir les stress et les angoisses !

 - Cultivez une hygiène de vie : conservez un rythme pour les repas et le sommeil pour éviter prise de poids, déprime et décalage. Bien manger, profitez du temps qui nous est donné pour cuisiner, faire des choses "maison", équilibrez vos repas ! Pas d'alcool tous les jours, ça fatigue ! Fixer des objectifs en fonction de vos besoins et de vos envies. Gardez un cadre qui vous contiendra et rassurera, comme pour les enfants.

 - Pensez aux huiles essentielles, de formidables alliées :

* Pour l'angoisse qui monte (noeud à l'estomac, tachicardie, sueur...) :

> huile essentielle de Camomille (Noble/Vraie pour les enfants, ou Romaine au choix pour les adultes), mettre 2-3 gouttes dans un peu d'huile végétale et masser doucement le plexus. Répétez l'opération régulièrement jusqu'à amélioration. Si besoin, pour les adultes mettre une goutte sous la langue.

> huile essentielle de Lavande Vraie : à mettre sur le plexus et sur les poignets, portez-les à votre nez pour respirer tranquillement pendant 2-3 minutes (et pas seulement quelques secondes !), convient aux enfants.

* Stress qui oppresse la poitrine :

> huile essentielle de Basilique exotique (ou tropical) à respirer. Mettre quelques gouttes à l'intérieur des poignets et respirer 2-3 min.

> huile essentielle de Petit Grain Bigarade à respirer. Idem.

Vous pouvez combiner Camomille, Lavande, Basilique et Bigaradier (adultes).

Les huiles essentielles ne sont pas adaptées aux femmes enceintes, allaitantes et aux enfants de moins de 3 ans.

2 - Accueillir ses émotions

avec la Petite Météo Intérieure 

Quand vous en sentez le besoin ou dans une routine quotidienne, posez-vous tranquillement au calme (même sur les toilettes si vous n'avez pas assez d'espace !).

Respirez tranquillement. Commencez à observer votre respiration sans essayer de la changer. Notez comment votre ventre se gonfle et se dégongle, comme le va-et-vient des vagues sur la plage. Sentez l'air frais rentrer au niveau des narines puis l'air chaud ressortir. Continuez à observer.

Puis portez votre attention sur vos sensations physiques (est-ce que j'ai mal quelque part ? ou une tension ? Est-ce que je me sens détendu, ou bien ai-je un noeud à l'estomac ? etc).

Ensuite faites-la même chose avec les émotions qui vous traversent sans s'y attacher. Prenez le temps nécessaire. Finissez en observant les pensées qui vous viennent sans les modifier, sans vous y arrêter, juste les regarder et accueillir. 

Cet exercice vous permettra de prendre du recul sur ce que vous ressentez. Et grâce à ce détachement, reconnecté à vous même, vous serez moins submergé et vous reprendrez votre capacité d'agir.

avec Conseil de Famille pour accueillir celles des enfants.

> Chaque soir organisez un petit bilan de la journée avec les enfants : le "Comment va ?" Quelles sont les choses qui leur ont déplues et quelles sont les choses qui ont été bien dans leur journée ? Ca leur permet d'exprimer les sentiments pesants et de se rendre compte qu'il y a toujours des choses positives.

> Et chaque week-end, vous pouvez ouvrir le Grand Conseil de famille : pour questionner le ressenti des enfants (et celui des parents !) sur le confinement : est-ce qu'ils ressentent de l'inquiétude ? Est-ce que leurs copains leur manquent ? Est-ce que c'est difficile de rester enfermé ? pourquoi ?... Pour leur permettre de poser des mots sur leurs émotions et les valider (ex : "je comprends que tu te sentes seul, moi aussi je me sens isolé"). Pour qu'ils puissent repérer ce qu'on peut mettre en place pour les aider ("j'ai besoin de vie sociale, j'aimerais téléphoner à mes copains"). Chacun peut exprimer ses difficultés et les besoins associés. Mais on peut aussi exprimer des envies qui peuvent devenir les objectifs de la semaine, individuels ou collectifs. Et chaque famille y mettra en plus ce qu'elle souhaite.

3 - Accepter la situation 

Nous ne sommes pas dans une situation normale. Plus vite on l'intègre sans être submergé, plus vite on peut rationnaliser (on ne sort pas pour que le confinement ne s'éternise pas), et y mettre du sens (en restant chez nous, on aide les gens qui continuent à travailler et à soigner la population). Accueillir ce qui est, pour mieux l'accepter, s'adapter et tirer des choses positives de cette situation inédite. C'est l'occasion d'apprendre à ralentir, à lâcher-prise (ne pas essayer de tout contrôler, que tout soit parfait...), à se retrouver soi-même et s'écouter, communiquer et profiter de ses proches (réintégrant que la mort fait partie de la vie), etc.

Donner du sens

Qu'est-ce qui compte vraiment ? Redéfinissez vos priorités, puis vos objectifs. Exercez votre créativité dans le domaine qui vous inspire (cuisine, arts, bricolage, musique, chant, blog, programmation, entraide, dessin...). Autorisez-vous à prendre le temps d'observer la pulsion de vie, de créativité qui est au plus profond de vous, sans frein et sans jugement.

​4 - Évacuer les pensées négatives et les croyances limitantes

Essayez-vous à la CNV (Communication Non Violente).

Reformulez : je suis un bon à rien > c'est difficile pour moi de..., je/tu suis/es trop bête > c'est trop bête de faire ça !, tu m'énerves > je suis énervée et quand tu fais ça, je suis encore plus agacé...). Ne bloquez pas sur les aspects négatifs ("j'ai trop peur") et voyez le bon côté de la vie ("c'est l'occasion de voir, de faire les choses autrement"). Repérez vos besoins (et non vos envies !) et essayez de formuler une demande par rapport à ces besoins sans blâmer l'autre ni soi même.

Exemples : j'ai besoin de calme, j'aimerais avoir un temps seul > plutôt que : vous me faites tous "bip"; j'ai besoin qu'il y ait un peu d'ordre dans la maison > plutôt que : tu n'as rien rangé,  tu es un bordélique ! ; j'ai besoin de dire mes émotions > plutôt que : tu ne m'écoutes jamais ! Etc.

Conseil lecture pour une découverte pratique de la CNV : Les mots sont des fenêtres (ou bien ce sont des murs), de Mashall B. Rosenberg.

-----------------------------------------

Contactez-moi pour des indications personnalisées ;)

 

Pour revenir à l'essentiel, se soigner autrement et retrouver du sens.

 

Le printemps est lié au FOIE et à la vésicule biliaire. Il est régie par l'élément bois, qui a un mouvement ascendant et expensif, comme la sève des végétaux.

Quand son énergie est excessive ou pressurée, elle envahit ou agresse les autres organes.

La colère, la frustration et le stress sont, en plus de la qualité de l'hygiène de vie, à l'origine ou la conséquence de son mauvais fonctionnement. L'époque actuelle est donc un contexte qui favorise ces phénomènes délétères.

Au printemps, prenez soin de votre Foie !

Le printemps énergétique a commencé le 4 février 2020 et se termine le 16 avril. On rentrera ensuite dans l'interaison du duo Rate/pancréas.

 

 

 

La Trame® est un outil qui permet de faire circuler et évacuer des émotions restées bloquées dans le corps.

Les émotions sont des énergies, plus ou moins puissantes. Visible lorsqu'une colère nous donne chaud, nous pousse à crier ou accélère le rythme cardiaque. Quand la tristesse nous acable et nous empêche de nous lever. Quand la joie nous fait sauter, et même parfois pleurer. Ou quand la peur nous tétanise ou empêche le corps physique de retenir l'urine. Lorsque l'on est suffisamment en forme et que l'on arrive à prendre du recul, on peut laisser les émotions nous traverser sans s'y accrocher, sans les garder en nous ou sans s'identifier à elles (je suis triste > je ressens de la tristesse). Mais lorsqu'elles nous submergent (choc émotionnel), qu'elles s'enracinent en nous, ou nous usent pendant des années, elles forment des blocages énergétiques. Les endroits où l'énergie ne peut circuler, elle stagne, l'information ne circule plus correctement et le corps ne fonctionne plus bien.

La trame® va nous aider à "décristalliser" ces blocages énergétiques afin de retrouver une circulation plus harmonieuse de l'information, car elle cheminera à nouveau sans entrave. On ressent alors une grande libération et un apaisement qui favorise le bien-être. Cette technique nous recentre, nous réaligne sur notre axe. Ceci va nous permettre de moins ré-agir, de sentir que notre positionnement s'est modifié, que l'on porte un regard nouveau sur une situation, qu'on a plus de recul pour voir plus clairement les choses, et même favoriser notre capaciter à choisir.

La trame® convient aux adultes comme aux enfants

ou aux femmes enceintes.

En aucun cas elle ne se subtitue pas à un traitement médical.

Être une femme accomplie n'est pas chose facile de nos jours. Les injonctions sont nombreuses : être une jeune femme dynamique, une bonne mère, une amante épanouie, une professionnelle qui assure, une ménagère assidue, une fille aidante... Mission épuisante voire impossible qui nous étiole et nous frustre ou qui, inachevée, nous culpabilise. Pour être bien avec soi-même, en se préservant, il est important de s'autoriser à prendre du temps, à se poser, se recentrer et observer ce qu'il se passe. Nous avons tous les ressources nécessaires en nous-mêmes. Il suffit de se mettre à l'écoute...

Les cercles de femmes 

Être bienveillante envers soi. Ce que notre société ne nous enseigne pas. Accueillir, apprendre, se réapproprier, remettre du sens, respecter ses besoins, retrouver la puissance de la "femme sauvage"... Une démarche à créer dans notre vie pour être plus détendue, apaisée, forte, créative, vivante, en accord avec soi-même. Les cercles que j'organise avec Julie Boulanger permettent à la parole d'être dite, et ainsi partager, transmettre, créer, se découvrir et grandir.

Le rituel de serrage Rebozo 

Dans le même but de respect et de découverte de soi, et pour avoir un accompagnement dans les transitions difficiles de la vie, les rituels de passage sont de précieux outils pour franchir les étapes symboliques. Le soin rebozo a été concu en s'inspirant de la tradition mexicaine pour le post-accouchement. Il vous offrira l'espace pour prendre un temps uniquement pour vous, qui vous permettra de vous recentrer, en accueillant la mère sans oublier la femme.